UN PARC-ÉCOLE POUR TOUS

Nichée au cœur du très vivant quartier Saint-Jean Baptiste, la cour de l’école est victime de son succès. À jouer à la tague, à grimper sur les murets ou à sauter à la corde pendant des décennies, les générations d’élèves ont usé son revêtement. Sans compter que la population scolaire n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Une heureuse conséquence de la revitalisation d’un coin de la ville de Québec apprécié des familles qui ont choisi un rythme de vie à échelle humaine. 

Une partie de la cour d’école dans son état actuel

UNE COUR POUR JOUER, RÊVER, PRENDRE LE FRAIS

Pour toutes ces bonnes raisons, la cour doit se refaire une beauté. Motivés par ce beau défi, élèves, professeurs, parents, éducateurs et éducatrices ont imaginé un plan, avec l’appui du cabinet d’architectes ABCP.  Dans cet espace, les enfants pourraient se cacher derrière des collines, escalader un coléoptère géant, ou simplement lire ou rêver au pied d’un arbre. Les enseignants auraient aussi la possibilité de raconter à leurs élèves la vie des premiers colons dans une classe en plein air, ou de suivre avec eux la sortie de terre de jeunes pousses. Et vous, les habitants du quartier, vous disposerez d’un coin vert pour vous mettre au frais quand la chaleur plombe les trottoirs de ce dense coin de Québec. 

Le bloc moteur de la petite cour, installé il y a environ 20 ans.

PASSER À L’ACTION

Depuis deux ans, le Comité des parents s’affaire à réunir les 220 000 dollars nécessaires pour passer du rêve à la réalité. Les différents paliers de gouvernement, la Ville de Québec, la Commission scolaire, la Caisse Populaire, et bien sûr les parents eux-mêmes ont été sollicités. Nous avons besoin de votre appui pour le dernier droit. En prime, nous vous invitons le samedi 15 juin à l’événement l’Enfance de l’art, dont l’objectif est de faire connaitre le projet de Parc-École au plus grand nombre en mettant en lumière le potentiel artistique des élèves, de leur entourage et du quartier.